Date of Award

2011

Level of Access

Campus-Only Thesis

Language

French

Degree Name

Master of Arts (MA)

Department

French

Advisor

Kathryn Slott

Second Committee Member

Raymond Pelletier

Third Committee Member

James Troiano

Abstract

Ce mémoire contient une préface, une pièce et une postface. La préface présente les influences principales sur mon processus créatif dans mes études, ma recherche et ma vie personnelle. Ensuite, elle montre comment mes idées se sont développées. La préface aborde pourquoi le théâtre métaphysique et le théâtre de l'absurde m'intéressaient et comment ils ont influencé mon écriture, pourquoi j'ai choisi de rechercher Samuel Beckett, Eugène Ionesco et Arthur Adamov et pourquoi j'ai choisi d'écrire en français. Ensuite, la préface présente la pièce. La pièce Un Morceau de craie blanche est une critique de l'enseignement et de l'étude des langues aux Etats-Unis. Elle présente un problème grave dans le système d'éducation dans lequel le nombre d'étudiants inscrits dans les cours de langue diminue vite et, en conséquence, les langues et ces cours de langues offerts disparaissent. La pièce se concentre sur les problèmes dans la salle de classe selon le point de vue des deux étudiants, mais aborde également le problème en entier dans un monologue du professeur. Dans toute la pièce, je présente l'absurdité de cette situation, que je critique et que j'ai l'intention de changer. La postface examine le théâtre de l'absurde et fait des liens entre les oeuvres de Beckett, d'Ionesco et d'Adamov et ma propre pièce. Elle présente les thèmes et les éléments principaux qui caractérisent le théâtre de l'absurde tout en se concentrant sur la structure, le langage et l'organisation du temps dans les pièces particulières. La postface apporte les exemples précis des pièces qui ont influencé ma propre structure, mon propre langage et mon propre concept du temps en établissant des similarités et des différences entre le théâtre de l'absurde et ma propre oeuvre. Le manque de définition rigide du théâtre de l'absurde m'a permis la liberté nécessaire de mettre en relief la situation absurde dans ma propre pièce. This thesis contains a preface, a play and a postface. The preface introduces the major influences on my creative process in my studies, my research and my personal life. It then shows how my ideas developed into a play. The preface addresses why metaphysical theatre and the Theatre of the Absurd were so interesting to me and how they influenced my writing, why I chose to research Samuel Beckett, Eugène Ionesco and Arthur Adamov and why I chose to write in French. The preface, then, introduces the play. The play Un Morceau de craie blanche is a critique of language teaching and learning in the United States. It presents a serious problem in the education system in which the number of students enrolled in language classes is quickly declining and, as a result, these languages and language courses offered are disappearing. The play focuses on the issues within the classroom through the point of view of the two students, but also addresses the problem in its entirety in a monologue of the professor. Throughout the play, I present the absurdity of this situation, which I criticize and aim to change. The postface examines the Theatre of the Absurd and draws links between the works of Beckett, Ionesco and Adamov and my own play. It introduces the principal themes and elements that characterize the Theatre of the Absurd while focusing on the structure, the language and the organization of time in specific works. The postface provides specific examples from plays that influenced my own structure, language and concept of time, establishing similarities and differences between the Theatre of the Absurd and my own work. The lack of a rigid definition of the Theatre of the Absurd gave me the necessary liberty to focus on the absurd situation in my own play.

Share